Ses passages

En 1939, les passages ou galeries sont emblématiques de Paris: apparus d’abord au Palais-Royal, ils gagnent rapidement les Grands boulevards où se bousculent les badauds attirés par commerces et salles de spectacles, avant de se répandre dans d’autres quartiers…

La Mouzaïa
Ses passages

La Mouzaïa

Avec ses maisonnettes bordées de jardinets, le quartier de la Mouzaïa, dans le XIXe arrondissement, forme un petit havre de paix pittoresque. Ces simples pavillons d’ouvriers au moment de leur construction sont désormais recherchés par une clientèle plutôt argentée… Le charmant quartier de la Mouzaïa aligne le long de ses voies deux cent cinquante petites
Mauvaise Haleine
La galerie de la Madeleine
Ses passages

La galerie de la Madeleine

Malgré sa position excentrée et sa taille relativement modeste, la galerie de la Madeleine, inaugurée en 1845, est bien représentative de la vogue des passages couverts qui s’empare de Paris au milieu du XIXe siècle. Elle témoigne du développement du quartier de la Madeleine à partir de 1835. Selon le Moniteur universel du 4 septembre 1836,
Le passage Jouffroy
Ses passages

Le passage Jouffroy

Inauguré en 1847 dans le prolongement du passage des Panoramas, le passage Jouffroy connaît dès l’origine un succès considérable, grâce à sa situation privilégiée sur le boulevard Montmartre. Et cela sans compter sur l’installation du musée Grévin, un demi-siècle plus tard… Conçu par deux architectes, François Destailleur et Romain de Bourges, selon un tracé présentant
La galerie Vivienne
Ses passages

La galerie Vivienne

Joignant par un angle droit la rue des Petits-Champs à la rue Vivienne, la galerie Marchoux, du nom de son créateur, président de la Chambre des notaires, prends son nom définitif de « Vivienne » avant même son inauguration en 1826. Proche du Palais-Royal, la galerie Vivienne offre immédiatement un lieu de promenade et de distraction, et
Le passage du Caire
Ses passages

Le passage du Caire

En plein cœur du Sentier, le passage du Caire est ouvert dans le cadre d’une vaste opération immobilière menée par la Caisse des rentiers en 1798. Avec ses dimensions -360 mètres sur 2,60 m-, c’est le plus long et l’un des plus étroits des passages parisiens. Le passage du Caire est créé à l’emplacement du
Le passage du Grand-Cerf
Ses passages

Le passage du Grand-Cerf

Abritant la plus haute verrière de Paris, le passage du Grand-Cerf est étroitement lié à l’histoire du quartier Saint-Denis, qui est, dans les années 1830, avec ses petites fabriques et ses ateliers, l’un des quartiers les plus populaires et les plus industrieux de la capitale. Situé à deux pas des Halles, en plein cœur du
Le passage des Panoramas
Ses passages

Le passage des Panoramas

Construit à l’origine pour relier deux fameuses rotondes abritant des tableaux panoramiques – d’où son nom -, le passage des Panoramas ouvre au public en 1800. C’est l’un des plus anciens et des plus emblématiques passages parisiens. Le passage des Panoramas doit son existence à deux Américains. Le premier, m’armateur William Thayer, achète l’hôtel de Montmorency;