Ses palais

Les palais de Paris furent témoins des plus grandes fêtes. Ils ont vu l’infini tourbillon des bals, le faste extravagant des fêtes royales, et de sombres épisodes de l’histoire de France. Voici quelques anecdotes extraordinaires.

Les œuvres de grands hommes à voir lors d’un séjour à Paris
Ses palais

Les œuvres de grands hommes à voir lors d’un séjour à Paris

Paris, la Ville Lumière, est une destination à découvrir, ne serait-ce que pour ses monuments. Cela dit, il ne faut pas oublier que derrière ces belles œuvres, il y a eu de grands hommes et des histoires.   La tour Eiffel, un monument né d’un rêve Faisant partie des incontournables de Paris, la tour Eiffel
Mauvaise Haleine
L’hôtel de la Païva
Ses palais

L’hôtel de la Païva

« Chez la Païva… qui paye y va ! » ricanaient les mauvaises langues. La sulfureuse demi-mondaine n’en régnait pas moins fièrement sur son légendaire hôtel des Champs-Élysées. Impavide, la Païva a ici sublimé ce que Léon Bloy appellera bientôt le « stupre inégalable de la décadence. » En 1865, après presque dix ans de travaux, voici que se
Le palais Brongniart
Ses palais

Le palais Brongniart

« Monsieur Brongniart, voilà de belles lignes ! À l’exécution, mettez les ouvriers! » Ainsi Napoléon Ier lance-t-il le chantier, en face de l’église de la Madeleine, d’un temple de la finance: une Bourse des valeurs digne de la capitale de l’Empire. Longtemps appelé palais de la Bourse, cet édifice qui trône sur une vaste place quadrangulaire
Le Palais Bourbon
Ses palais

Le Palais Bourbon

Il porte le nom de l’illustre dynastie qui régna sur le pays depuis Henri IV jusqu’au dernier des rois de France. ce palais n’en est pas moins le siège de l’institution républicaine par excellence: l’Assemblée nationale. Qui aurait imaginé, en 1722, que ce palais conçu dans l’esprit du Grand Trianon, commandé par la duchesse de
Le palais des Tuileries
Ses palais

Le palais des Tuileries

Édifié par la volonté de Catherine de Médicis, le palais des Tuileries accueillit entre ses murs bien des rois et des empereurs, d’Henri IV à Louis XVI; de Napoléon Ier à Napoléon III. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ?  Les Tuileries entrent dans l’Histoire en mai 1564, quand la régente Catherine de Médicis, fuyant l’hôtel des Tournelles
Le palais Garnier
Ses palais

Le palais Garnier

  « Il faut être Dieu ou architecte ! » avait lancé Charles Garnier devant le Parthénon. En tout cas, l’Opéra qui porte son nom, témoigne de ses dons de créateur tout-puissant? C’est le point d’orgue d’une époque qui chante et danse à perdre haleine. Monsieur Charles Garnier, Grand Prix de Rome, âgé de 35 ans, a